Entretien avec Bastien Dollé, président OneGame

Cette fois-ci, nous nous entretenons avec le fondateur et le président de la team OneGame, Bastien Dollé. Il vient ici se livrer sur son parcours, ses motivations mais aussi les difficultés rencontrées.

Qui êtes-vous ?
Je suis un jeune homme de 25 ans qui a passé sa tendre enfance dans les jeux vidéo grâce et avec ma famille, voilà pourquoi je suis autant accroc à l’univers du gaming ! A la base j’ai un CAP et BEP en tant que chaudronier / Soudeur mais je travaille le plus souvent en tant qu’intérimaire dans différentes usines et souvent pas dans ma profession actuelle. Avant j'étais quelqu’un de timide et réservé mais le gaming m’a vraiment changé je trouve, maintenant je suis quelqu’un d’ouvert ! Si je peux aider ou donner des conseils je le fais, si j’ai quelque chose à dire je le dis. Après je pense que les gens m'apprécie car je suis beaucoup à l'écoute dans la vrai vie.


D’où vient l’idée One Game ?
Ce qu’il faut savoir c’est que avant OneGame il y avait un petit clan diablo 3 de 20 personnes qui portait le nom de “just a game” et par la suite j’ai beaucoup réfléchis et parce que bien avant j’ai fais beaucoup de structures et d’équipes pour apprendre comment se passait le monde du gaming et ça m’a beaucoup appris de mes erreurs. Prendre son temps pour réussir c’est ce grâce à quoi nous en sommes là actuellement ! Pour le nom de la structure j’ai pensé que Just a Game ne faisait pas assez professionnel en le prononçant donc j’avais ce petit nom qui me trottait dans la tête ‘OneGame OneGame’ qui se répétait. Donc à partir de là je me suis dit que ça sonnait bien et je l’ai proposé et maintenant on est fier de dire que l’on fait partie de cette structure qui est la nôtre.

Vous êtes compétiteurs/joueurs également ?
Bien avant la structure j’ai fait partie de beaucoup d’équipes en commençant sur le jeu Battlefield 2 où j’ai créé et joué en tant que ‘Ireality Gaming’ où l’on jouait beaucoup en ESL (Electronic Sports League) & Clan calendar qui étaient tous deux les plus gros sites de compétition à ce temps mais cette expérience a duré 5 mois. Par la suite j’ai intégré une grosse structure du Nom de SBSL qui m’a beaucoup appris mais suite à quelque mois de jeu j’ai décidé d’arrêter Battlefield 2 et me suis tourné vers Call of duty 4 où j’ai participé à la création d’une line up. C’est d’ailleurs à ce moment que j’ai le plus appris à gérer une équipe et surtout à apprendre l’administration d’une équipe ce qui est très important. Par la suite j’ai pris mon envol et j’ai arrêté la compétition pour jouer à pas mal de jeu pour le fun et là j’ai connu des personnes exceptionnelles. Après beaucoup d’autres expériences comme fondateur d’une line up avec de l'expérience et sortant régulièrement des résultats, me voilà donc maintenant fondateur et gérant de ma propre structure. Pour ma part je joue à beaucoup de jeux de style FPS pour ne pas perdre l’habitude de jouer au clavier souris et surtout pour continuer d’aimer cette passion des jeux vidéo.

Quelles difficultés rencontrez-vous en tant que président ?
Sincèrement c’est comme gérer une entreprise ça prend beaucoup de temps et on a beaucoup moins de temps pour jouer. Ça reste quelque chose de très plaisant surtout qu’à la longue je rencontre beaucoup de personne géniale et importante dans l’univers du gaming. Je vais vous dire quelque chose, dans la vie j’ai un problème de bégaiement et cette chose m’avait rendu plus complexé. Alors je voulais me prouver à moi même que je pouvais gérer quelque chose d’important et ce rôle de gérant d’une structure m’a beaucoup appris et notamment à devenir quelqu’un de confiant dans ma vrai vie et beaucoup moins timide. J’ai des projets plein la tête il faut juste du temps et de la réussite mais avec les personnes qui m’entourent il n’y aura aucun soucis.

Avez-vous d’autres passions ?
En entrant dans le gaming je me suis intéressé à pas mal de chose, par exemple le design est devenu l’une de mes passions favorites où d’ailleurs je pense passer une formation de web Design d’ici peu pour ensuite en faire mon métier je l'espère ! Je me suis mis au streaming dans mes heures perdues où je rencontre pas mal de personne avec qui je m’entends bien. Sinon à la base je suis footballeur et je vais en salle de sport où très souvent je pratique la musculation et oui on peut être gameur et musclé il ne faut pas croire certains médias faisant véhiculer une image du gamer No life, obése et gros fainéant.. dans tous les cas on peut dire que quand je fais quelque chose j’aime le faire à fond !

Merci Bastien pour le temps que vous nous avez accordé. Nous esperons le meilleur pour votre parcours personnel et professionnel!